LE RESEAU AFRICAIN POUR LA JUSTICE PENALE INTERNATIONALE APPELLE À UNE TRANSITION IMMEDIATE VERS UN REGIME CIVIL

Communiqué de presse, 16 Avril 2019

 

Le Réseau Africain pour la Justice Pénale Internationale (RAJPI) demande que des mesures soient immédiatement prises pour déconstruire le régime à parti unique, dissoudre le régime militaire ainsi que les institutions financières et judicaires, et mettre en place un gouvernement civil/technocrate de transition pour préparer le terrain politique aux élections générale au Soudan.

 

Le 11 avril 2019, le gouvernement militaire soudanais a succédé à l’ancien président, Omar Al Bashir. Cela a été provoqué par la hausse des prix alimentaires, le taux de chômage élevé et la répression croissant qui ont conduit à une manifestation depuis décembre 2018.

 

Le RAJPI appelle à la dissolution du conseil militaire de transition et à la tenue immédiate d’élections pour ouvrir la voie à un gouvernement civil pacifique.

 

Le RAJPI estime qu’un gouvernement militaire n’est pas ce dont le Soudan a besoin pour le moment. Le pays est en proie à des agitations politiques depuis assez longtemps et une transition civile démocratique sera plus bénéfique pour le peuple.

 

Omar Al Bashir qui est un fugitif de la CPI, devrait également être extradé pour être jugé par la CPI. Cette décision ne peut être prise que lorsqu’un gouvernement civil approprié aura été mis en place.

 

Le RAJPI se félicite également de la décision du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine, qui a imposé un ultimatum de 15 jours au Conseil militaire pour céder le pouvoir au gouvernement démocratique ou se faire expulser du pouvoir.

 

 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.