Le Nouveau Procureur de la CPI Prend ses Fonctions à La Haye

L’avocat britannique Karim Asad Ahmad Khan QC* a prêté serment aujourd’hui pour entamer son mandat de neuf ans en tant que procureur de la Cour pénale internationale à La Haye. Khan a pris son engagement solennel et a officiellement pris ses fonctions lors d’une cérémonie tenue au siège de la CPI à La Haye, aux Pays-Bas. Khan a été élu procureur de la CPI le 12 février 2021, pour un mandat de neuf ans, lors de la deuxième reprise de la 19e session de l’Assemblée des États parties au Statut de Rome (AEP) à New York.

Conformément à l’article 45 du Statut de Rome, traité fondateur de la CPI, la cérémonie s’est déroulée en audience publique. La cérémonie a été présidée par le président de la CPI, le juge Piotr Hofmański. Réfléchissant sur le rôle essentiel du Procureur dans le travail de la Cour dans ses remarques, le Président Hofmański a déclaré : « Bien que les juges soient ceux qui décident en dernier ressort du verdict dans chaque affaire, il est également vrai que ces affaires n’arriveraient jamais aux juges sans le Décision du procureur de les traduire en justice. Et c’est le Procureur qui est responsable de la manière dont les examens préliminaires, les enquêtes et les poursuites sont menés, et de la manière dont les preuves à charge sont sélectionnées et présentées.

« Bien que les juges soient ceux qui décident en fin de compte du verdict dans chaque affaire, il est également vrai que ces affaires n’arriveraient jamais aux juges sans la décision du procureur de les traduire en justice » – Président de la CPI, le juge Piotr Hofmański. « Au nom de la Cour, je félicite chaleureusement M. Karim Asad Ahmad Khan QC. En tant que Président de la Cour, je me réjouis de travailler avec lui pour renforcer notre institution commune », a-t-il ajouté.

La vice-présidente de l’Assemblée des États parties, l’ambassadrice Kateřina Sequensová, s’exprimant au nom de l’AEP, a déclaré que M. Khan apporte « une expérience impressionnante de la justice pénale internationale » et qu’elle était convaincue que son mandat « constituera un pilier fondamental du processus de justice internationale auquel nous sommes tous profondément attachés ». L’ambassadeur Sequensová a ensuite administré l’engagement solennel.

M. Khan a prêté serment public en déclarant : « Je m’engage solennellement à remplir mes fonctions et à exercer mes pouvoirs de procureur de la Cour pénale internationale de manière honorable, fidèle, impartiale et consciencieuse, et à respecter la confidentialité des enquêtes et des poursuites. ”. « L’architecture du Statut de Rome est une promesse pour l’avenir que demain ne doit pas être aussi sombre et triste qu’hier » – Procureur de la CPI Karim Asad Ahmad Khan QC

M. Khan a ensuite signé son serment devant le Greffier de la CPI, M. Peter Lewis, et a prononcé ses premières remarques en tant que Procureur de la CPI. « L’architecture du Statut de Rome est une promesse pour l’avenir que demain ne doit pas être aussi sombre et triste qu’hier », a déclaré le procureur Khan. «Je suis vraiment et sincèrement touché par l’opportunité de servir et par les responsabilités qui m’ont été confiées. Je ferai tout mon possible pour m’acquitter de ces responsabilités sans crainte ni faveur, fidèlement et avec intégrité, et en pleine conformité avec la déclaration solennelle que je viens de donner », a-t-il ajouté.

Comme l’a rapporté plus tôt Radio Dabanga, dans sa déclaration d’adieu hier, la procureure sortante de la CPI, Fatou Bensouda, a célébré les réalisations de la Cour jusqu’à présent, mais a averti qu’il restait encore beaucoup de travail à faire. Dans sa déclaration d’adieu publiée pour coïncider avec le point culminant de son mandat de neuf ans qui a officiellement pris fin hier, Bensouda a salué la création de la CPI comme « l’un des moments les plus fiers de l’humanité… parce qu’elle représente un réveil enraciné dans une grande souffrance humaine à travers les âges, aboutissant à la reconnaissance que les guerres et les conflits sans loi ne doivent plus être autorisés, sans conséquence, à provoquer un carnage humain. »

“Cela a été un privilège absolu de servir et de faire ce voyage avec vous tous… Nous avons parcouru un long chemin ensemble, mais nous avons des kilomètres à parcourir avant de dormir.” Le 12 février 2021, Karim A. A. Khan QC a été élu Procureur de la Cour pénale internationale (CPI) lors de la dix-neuvième session de l’Assemblée des États parties au Statut de Rome à New York. M. Khan prêtera serment le 16 juin 2021.

Karim était sous-secrétaire général des Nations Unies et a été le premier conseiller spécial et chef de l’équipe d’enquête des Nations Unies pour promouvoir la responsabilité pour les crimes commis par Daech/EIIL en Irak (UNITAD) entre 2018 et 2021. UNITAD était établi conformément à la résolution 2379 (2017) du Conseil de sécurité, pour promouvoir les efforts de responsabilisation pour le génocide, les crimes contre l’humanité et les crimes de guerre commis par Daech/EIIL.

Karim est avocat et conseil de la reine avec plus de 25 ans d’expérience professionnelle en tant qu’avocat en droit pénal international et en droits de l’homme. Il possède une vaste expérience en tant que procureur, conseil des victimes et avocat de la défense dans les tribunaux pénaux nationaux et internationaux, y compris, mais sans s’y limiter, la Cour pénale internationale, le Tribunal pénal international pour le Rwanda, le Tribunal international pour l’ex-Yougoslavie, les Chambres extraordinaires de la Tribunaux du Cambodge, Tribunal spécial pour le Liban et Tribunal spécial pour la Sierra Leone. Il a également représenté des victimes de violations des droits humains en Afrique et en Asie. Karim est Bencher of Lincoln’s Inn et a été nommé Recorder of the Crown Court en 2018. Il a été élu deuxième président de l’ICC Bar Association en juillet 2017 et est ambassadeur mondial de l’Association du barreau africain. Il a publié un certain nombre de textes de premier plan sur le droit pénal international et est le co-auteur de « Archbold International Criminal Courts », actuellement en 5e édition aux États-Unis.

Titulaire d’un baccalauréat en droit avec distinction du King’s College de l’Université de Londres, en plus de divers autres diplômes et qualifications. (Source : CCI)

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.